03/09/2019

V.I.E : Réduire l’incertitude sur les marchés en prospection

Prestataire de services audiovisuels, Pixagility bénéficie de la libéralisation du secteur audiovisuel dans toute l’Afrique pour développer sa filiale abidjanaise.

En 3 ans, cette dernière a complètement changé de dimension en passant de quatre collaborateurs à bientôt quinze. Une phase de démarrage soutenue par le V.I.E qui a permis d’explorer cette nouvelle piste de développement.

Bernard Binagwaho, manager, s’est appuyé sur Business France pour rencontrer des acteurs locaux avec qui développer des activités.

Pixagility travaille essentiellement pour des chaînes de télévision, des diffuseurs, ou encore des entreprises de Télécom. « Nous intervenons dès lors où nos clients ont besoin de véhiculer ou de vendre des contenus vidéos et télévisuels au grand public », précise Bernard Binagwaho, manager au sein de Pixagility. « Le volontariat international est une chance pour les petites sociétés et les start-ups. Quand on vient investir un territoire, on ne possède pas beaucoup de moyens ni de visibilité. En effet, on sait pas comment le marché va réagir et évoluer. Le V.I.E permet aux entreprises en début de cycle de se développer sans recourir à des statuts plus compliqués (CDI, contrats locaux…). Et face à l’incertitude de l’activité, cela permet de préparer le terrain, pour décider ou non de s’implanter. »
« D’autant que tout évolue très vite. Même les services vendus aujourd’hui ne sont pas ceux prévus initialement. Dans ce cadre, les entreprises ont besoin de polyvalence. Manon, notre volontaire, avait été recrutée pour la partie commerciale. Finalement, elle s’occupe de tout une palette d’activités : aide technique sur des vidéos, rendez-vous clientèle, aide aux devis et réponses à appel d’offres, organisation de petits déjeuners avec des producteurs… L’activité que je n’ai pas pu mener, je l’ai déléguée à Manon. C’est une vraie ressource ! »


 

Manon Dewulf, Business developer, est en charge des aspects commerciaux et marketing de Pixagility et du développement de son chiffre d’affaires.

C’est mon affinité pour le continent africain qui m’a poussée à choisir le volontariat international. J’ai ciblé la Côte d’Ivoire en particulier car c’est un pays qui bouge beaucoup, avec un fort taux de croissance et de grandes opportunités de développement. C’est très stimulant.
Le V.I.E est également une formidable opportunité pour débuter sa carrière. Deux ans dans un pays étranger, c’est déjà une forte expérience. Mon manager m’a fait confiance sur de nombreux aspects et m’a confié des missions très variées. Pour réussir, il faut être ouvert au monde, oser prendre des risques et être persévérant.
Aujourd’hui, le bilan professionnel et personnel est positif. Loin du cliché d’un continent risqué, l’Afrique est faite pour ceux qui veulent entreprendre. Si on n’a pas envie de s’ennuyer, c’est vraiment le lieu où il faut être. On y fait énormément de rencontres et d’enrichissantes rencontres. À la fin de mon V.I.E, je souhaite rester en Côte d’Ivoire : j’ai eu un coup de cœur pour ce pays. »