12/12/2018

Focus sur l’Afrique, le « continent de demain »

Business France a comme priorité de mieux convaincre les entreprises d’utiliser la formule  V.I.E en Afrique, constituée de marchés à fort potentiel et plébiscitée par 14% d’entreprises missionnant 8% des V.I.E dans le monde.

L’Afrique, c’est un humain sur quatre à l’horizon 2050, le plus fort taux de croissance économique avec l’Asie enregistré dans le monde depuis une décennie. Un continent doté de pays jeunes, dynamiques et en voie de transformation accélérée.

Deuxième destination la plus prisée de ce continent, la Côte d’Ivoire présente une croissance annuelle de 8%. Son centre, Abidjan offre des opportunités de promotion professionnelle rapide.


Même si la France bénéficie d’une implantation historique dans ce pays, l’entrepreneur français doit apporter une plus-value sur le marché. Pour cela, il lui faut notamment, occuper le terrain. Ne serait-ce que pour rassurer ses clients quant à la qualité du service proposé. La meilleure façon de garantir cette présence pérenne consiste à installer,  une filiale ou bien une succursale et d’y monter une équipe. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. On dénombre, 230 V.I.E en Afrique de l’ouest dont un peu moins de la moitié sont basés en Côte d’Ivoire. On compte ainsi 98 V.I.E à Abidjan. Soit vingt de plus qu’il y a un an.


Parmi les zones attirantes pour les exportateurs, on peut également citer le Kenya, pays considéré, plus que jamais, comme “hub” d’accès en Afrique de l’Est.

On observe, sur les dernières années, une arrivée significative d’entreprises françaises, dont une part importante de PME et d’ETI. Il ne s’agit donc pas d’un marché uniquement dédié aux grands groupes, même si ces derniers y sont, eux aussi, fort actifs.

Pour preuve : le nombre de leurs filiales a été multiplié par trois depuis 2012.

L’Afrique du Sud, par ailleurs poumon de l’Afrique australe, fait partie du top 30 des pays d’affection de missions V.I.E.