27/11/2017

La Région Hauts de France et le V.I.E, Gagnant – Gagnant !

A l’occasion du forum de l’emploi international 2017 à Lille, destiné à informer et accompagner les étudiants dans leur recherche de stage à l’international, le conseil régional des Hauts de France et Business France ont organisé le 1er comité client V.I.E de cette région.

Le Volontariat International en Entreprise géré par Business France sous la tutelle de l’Etat, permet aux jeunes âgés de 18 à 28 ans de partir à l’étranger pendant 6 à 24 mois et aux entreprises qui y recourent de se développer à l'international. C’est un système gagnant-gagnant soutenu par les Hauts de France, 3ème région nationale partenaire du V.I.E. « L’aide de la Région joue beaucoup. C’est un effet de levier pour garantir les coûts que représente l’embauche d’un V.I.E pour une PME », selon Michel Bauza, Directeur du V.I.E de Business France. « Mieux accompagner les entreprises, pour les aider à structurer une présence pérenne à l’international avec le V.I.E, représente une priorité pour la Région des Hauts de France » souligne Bernard Sauvage, Directeur des Partenariats économiques du Conseil Régional.

La Région Hauts de France aide les entreprises à financer l’indemnité ainsi que les frais de gestion et de protection sociale du V.I.E au moyen d’un forfait qui varie en fonction de plusieurs critères :

  • à hauteur de 6.000 € par projet lorsque l’indemnité V.I.E est inférieure à 2.500 €
  • à hauteur de 9.000 € par projet lorsqu’elle est supérieure à 2.500 €
  • il est prévu maximum 3 contrats V.I.E aidés par an et par entreprise
  • pour le 2ème et le 3ème V.I.E aidé, il est possible d’appliquer un rabais de 50%
  • les aides sont versées sur des missions de développement commercial

Les Hauts de France regroupent de nombreuses PME/ETI dynamiques à l'international et plusieurs centaines d’entre elles ont formé plusieurs milliers de jeunes professionnels depuis l'origine du programme. Le développement commercial reste la 1ere mission demandée par les entreprises de la Région, avant les missions techniques de support clients ou de projets.

Laurent Lefebvre est le responsable vente et exportation de Créatique Technologie, une entreprise spécialisée dans la conception de pièces automobiles située à Billy-Berclau (62). « Nous avons actuellement un V.I.E en Chine pour développer la filière véhicule électrique de notre PME. Entre les frais de voyage, la location des bureaux et l'indemnité, cela nous coûte environ 4 000 € par mois. Sans l'aide versée par la Région, nous n'aurions clairement pas pu le faire. Les offres V.I.E nous ont permis de recruter des talents sur des missions attractives, notamment un ingénieur spécialisé de la région Occitanie, qui n’aurait jamais rejoint notre PME dans les Hauts de France, sans l’opportunité d’un V.I.E. » Créatique Technologie compte désormais une agence de 5 personnes en Chine et l'activité chinoise représente 30 % du chiffre d'affaires de la PME« Grâce au V.I.E, nous avons fait avancer les choses plus facilement. Ça nous a permis d'être légitimes », reconnaît Laurent Lefebvre. 

Si cette solution de mobilité internationale connaît un large succès, cela s’explique par la simplicité de mise en œuvre, qui apparait comme un élément très apprécié par les PME.  « La solution du V.I.E est géniale », confirme Henri-Alexis Desombre, directeur de la brasserie Duyck à Jenlain (59) qui a recruté un V.I.E à New York.

Claire Lefranc Van Ryssel, Présidente du Directoire de la PME Lefranc (62) témoigne : « Grâce à la mise en place d’un V.I.E à Dubaï, notre activité, autrefois très centrée France, s’est considérablement développée à l’export, en accompagnement de nos donneurs d’ordre. Les V.I.E nous ont conduit à structurer notre organisation internationale, en France et aux EAU. » L’aide financière proposée par la Région a permis de sécuriser le business Plan.

Un autre avantage du programme, attirer et gérer des talents pour l’entreprise ou pour la région. Neige Bréant, de Ciel & Terre (59) indique qu’elle a rejoint l’entreprise crée en 2006  dans le cadre d’un V.I.E au Japon, suivi par un recrutement sur place pour développer les marchés en Asie et maintenant des responsabilités  au siège à Sainghin-en-Mélantois. « Le programme V.I.E est à l’origine de mon installation dans la région. »

Camille Chailleux de la PME INNOVENT (59) spécialisée dans les fermes éoliennes et solaires souligne l’apport des V.I.E dans le déploiement de leurs  parcs solaires en Afrique «Nos V.I.E ingénieurs jouent un rôle déterminant dans la phase d’études et de construction de nos fermes solaires,  au Sénégal, au Kenya, en côte d’Ivoire, au Botswana, en Afrique du Sud, au Benin et en Namibie. »

Damien Gauvry, de l’entreprise Biolabo spécialisée dans les réactifs et analyseurs pour la biologie médicale indique son démarrage dans l’entreprise grâce à un V.I.E en Afrique, et l’utilisation du dispositif par l’entreprise sur différents marchés, en appui de leurs distributeurs (Maroc, Sri Lanka) ou encore pour renforcer une équipe dans une filiale nouvelle (Italie). « On estime qu'un V.I.E qui réalise une mission de nature commerciale a un impact positif sur le chiffre d'affaires dans plus de 70% des cas », valide Michel Bauza. 

Alexandre Labe, directeur du développement du Pôle NSL à Lille souligne pour sa part la possibilité de mutualisation de son V.I.E aux USA, à Boston au cœur de l’écosystème des Biotech américains. 

Voilà pourquoi l'aide de la Région est d'autant plus importante pour les PME qui partent à l'assaut de nouveaux marchés. La Région réfléchit à des solutions pour améliorer le dispositif et augmenter le nombre d'entreprises intéressées : en proposant par exemple une réduction des coûts engagés par le partage de V.I.E entre différentes entreprises, ou encore le soutien au pilotage du projet en France via des renforts spécifiques.

La Présidente de la section nordiste des CCE, Jeannine Vaillant, a participé aux travaux ainsi que des membres du Club V.I.E des HDF. Cyrille Leveaux, le directeur Interrégional Business France invite l’ensemble des participants à s’associer aux actions de promotion visant les entreprises et les jeunes professionnels pour témoigner et expliquer l’intérêt du programme pour la gestion des tlents !  Une belle initiative de partenariat public privé à souligner dans les Hauts de France.