23/12/2017

Le V.I.E en Algérie : l’équipe de l’export se mobilise

Le Volontariat international en entreprise qui a été créé par la loi du 14 mars 2000 n’a cessé de voir son nombre de jeunes talents formés à l’étranger, augmenter pour atteindre la barre des 10 000 V.I.E dans le monde. Les négociations bilatérales entre la France et l’Algérie sont en cours pour permettre la réouverture des affectations de V.I.E dans ce pays.

Business France, les CCE et la CCIAF présentent le V.I.E aux entreprises

Pour célébrer l’atteinte de cet objectif, le Bureau Business France Algérie, la Chambre de Commerce et d’Industrie algéro-française (CCIAF) et le comité Algérie des CCEF, ont organisé conjointement un atelier d’information au sujet de cette solution RH « clé en main » proposée par Business France et dont le succès n’est plus à prouver. Cette réunion, qui a réuni une trentaine d’entreprises françaises, a permis de présenter en détails les avantages de la formule V.I.E en matière de gestion des talents. Le président du Club V.I.E Algérie, a aussi pu profiter de cette opportunité pour présenter les activités du Club V.I.E dans le monde et en Algérie.

Avancées des négociations pour ouvrir les quotas de V.I.E en Algérie

En Algérie, les affectations de V.I.E ont été interrompues depuis quelques années, mais les négociations bilatérales entre la France et l’Algérie avancent afin de permettre la réouverture prochaine du dispositif, dans le cadre d’un accord sur les échanges de « jeunes actifs ». Le retour du V.I.E en Algérie offrira une option de haut niveau et à coût maîtrisé aux entreprises françaises installées en Algérie pour consolider leurs équipes et former leurs futurs collaborateurs. La demande est d’ailleurs déjà très forte de la part des entreprises, ce qui présage un nombre important de V.I.E à rejoindre l’Algérie dès que la formule sera de nouveau autorisée par les autorités.