14/11/2017

LE V.I.E POUR ACCOMPAGNER SON DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL

Président-directeur général d’Alantys Technology, Sylvain Maillard était parti pour recruter deux jeunes commerciaux en V.I.E. Il en a finalement intégré quatre et ne le regrette pas : « Ce sont des têtes bien faites, qui savent s’adapter et peuvent évoluer. »

Distributeur de composants électroniques, Alantys Technology réalise 80 % de son chiffre d’affaires à l’international. Implantée à Argenteuil, la PME de 50 salariés a ouvert des filiales en Allemagne et en Chine ainsi que des bureaux de représentation en Belgique et en Espagne.
« L’entreprise est de culture très internationale, commente Sylvain Maillard, son président-directeur général. Nos langues de travail sont le français et l’anglais. » L’entreprise a pourtant du mal à recruter des collaborateurs francophones dans ses pays d’implantation. « J’ai pourtant tout essayé, poursuit Sylvain Maillard : les forums de recrutement, les relations écoles, l’apprentissage… Jusqu’au jour où je me suis souvenu qu’après mes études, j’étais parti en Allemagne dans le cadre d’une Coopération du service national à l’étranger »*.

Il contacte alors Business France et décide de lui confier le recrutement de deux commerciaux en V.I.E : l’un en Allemagne, l’autre en Belgique néérlandophone. « Puisque j’avais eu du mal à recruter, je trouvais plus sain de laisser les commandes au chargé de recrutement V.I.E que j’ai recontré et avec qui j’ai défini un cahier des charges. »
Pour les deux postes, Business France lui soumet cinq CV : « Quatre candidats m’ont semblés si formidables que j’ai décidé de les intégrer : l’une dans notre bureau de Courtrai, en Belgique, les trois autres à Cologne, en Allemagne, relate Sylvain Maillard. Ce sont des têtes bien faites, qui se sont parfaitement intégrées et peuvent évoluer. » Avec ses 20 % de croissance, Alantys Technology pourrait bien être amené à les garder…