29/03/2018

Réussir son rendez-vous d'affaires à Taïwan en 5 conseils

En tant que 6ème économie asiatique, Taiwan a tout pour attirer les entreprises françaises : une position stratégique au cœur de l’Asie (entre la Chine, le Japon et l’Asie du Sud-Est), des champions industriels dans des secteurs de pointe très ouverts à l’international comme Asus, AcerFoxconn ou Pou Chen. Pourtant, pour beaucoup, le pays reste un marché lointain, de culture et de langue chinoise. Tourner son regard vers sa pratique des affaires, peut donc être très utile pour s’y développer facilement. Voici quelques conseils qui pourront servir à votre V.I.E et vous-mêmes lors de vos prochains RDV d’affaires.

  1.  Déplacez-vous facilement 

La plupart des chauffeurs de taxi ne comprenant pas l’anglais, il est nécessaire de se munir à l’avance des adresses écrites en chinois. Cette condition étant remplie, il est généralement assez simple de se déplacer et d’arriver à l’heure à son lieu de rendez-vous à Taipei. Cela s’avère plus compliqué si le contact se situe hors de la ville, notamment dans une zone industrielle.

  2. Vérifiez en amont le niveau d'anglais de vos interlocuteurs

La barrière de la langue est souvent un obstacle préjudiciable à de bonnes négociations. Le niveau d’anglais des responsables d’entreprises à Taïwan est très variable selon l’âge, les fonctions et les secteurs d’activité. Il est impératif de vérifier avant un entretien le niveau de son interlocuteur. En cas de doute, il convient de ne pas hésiter à recourir aux services d’un interprète.

  3.  Préparez vos documents

Il est important d’avoir préparé une documentation abondante et détaillée sur son entreprise et ses produits. Celle-ci doit être en anglais et, si possible, en chinois (caractères traditionnels, comme à Hong Kong).

  4.  Appuyez-vous sur vos connaissances

Il convient de faire connaître ses références en Asie, surtout au Japon, qui sert souvent de recommandation et de repère à Taïwan. Il est également avisé de rassurer le client taïwanais sur les questions de logistique, de maintenance et d’après-vente.

  5. Disposez d'informations sur l'entreprise prospectée

Il est intéressant de connaître la société, ses produits, son appartenance éventuelle à un groupe et le niveau de ses interlocuteurs avant de les rencontrer. Détenir ces informations témoigne d’une bonne capacité d’organisation, qui sera appréciée des hommes d’affaires taïwanais. Eux-mêmes se seront informés en profondeur sur votre société et votre offre, et n’hésiteront pas à vous poser des questions très précises.

Retrouvez plus d'informations sur Taïwan et la pratique des affaires ici : Guide des Affaires Taïwan 2017