30/11/2017

V.I.E : Cap sur l’Afrique

L’Afrique connaît une dynamique forte avec un taux de mobilité deux fois plus élevé que la moyenne mondiale.

Dans son allocution au Burkina Faso du 28 novembre, Emmanuel Macron a tracé les grandes lignes de sa politique africaine, notamment en encourageant le V.I.E sur le continent : « Je souhaite que plus de jeunes Français puissent venir travailler en Afrique (…) en privilégiant les candidats qui parlent ou ont commencé à apprendre une langue africaine ». 


Dans ce contexte dynamique, plusieurs initiatives ont été prises pour promouvoir le dispositif du Volontariat International en Entreprise (V.I.E).


Campus France a organisé le premier Forum « Afrique Destination Emplois » (ADE) dédié à l’insertion professionnelle auquel Business France a participé aux côtés d’une cinquantaine d’entreprises - des grands groupes (Saint Gobain, Société Générale, Eiffage, Veolia, AccorHotels…) mais aussi des PME, principaux acteurs de l’entrepreneuriat en Afrique.
Le nombre de V.I.E parti en mission en Afrique Sub-saharienne & l’Océan indien est en constante augmentation avec plus de 5 200 jeunes depuis le début de la formule pour le compte de 854 entreprises. Plus de 70% de ces entreprises sont des PME/ETI. 99 Offres de mission étaient à pourvoir sur les 17 pays présents lors de ce forum et 125 offres sur toute l’AfriqueSubsaharienne.

La présence de Business France sur ce forum traduit une volonté forte d’informer les jeunes français et binationaux originaires de pays africains et d’accompagner l’entrepreneuriat en Afrique subsaharienne des diplômés de l’enseignement supérieur français.

Avec 45 V.I.E en poste au Cameroun, le bureau de Business France a organisé un évènement à la résidence du Consul Général de France afin de présenter le dispositif V.I.E à une cinquantaine de DG de grands groupes. Les entreprises Air France, Somdiaa, la Société Générale et Mupro, qui ont recours à la formule, ont témoigné pour partager leurs expériences sur le V.I.E.

En Côte d’Ivoire, Monsieur l’Ambassadeur Gilles Huberson a ouvert une soirée co-organisée par le Bureau Business France d'Abidjan et la section locale des Conseillers du Commerce Extérieur, dédiée au V.I.E.

80 sont actuellement en poste dans ce pays pour 64 entreprises et une dizaine ont pitché lors de cette soirée pour partager leur expérience du V.I.E avec à la fois les entreprises mais aussi les jeunes talents présents.

Autre initiative en faveur du V.I.E en Afrique, au Nigéria. Une soixantaine de représentants de la communauté française des affaires se sont réunis à l’initiative de Business France autour de l'ambassadeur de France.

Parmi eux, les utilisateurs des 11 V.I.E et une trentaine d'entreprises intéressées par la formule et en demande d’informations auprès de l’ensemble de l'écosystème français en charge de la promotion : Business France, le Service Economique, les Conseillers du Commerce Extérieur Français, l'Agence Française de Développement, Proparco, FCCIN (CCI Franco Nigériane) mais également auprès d’autres entreprises déjà utilisatrices du V.I.E.

A l’occasion du Grand Prix V.I.E / V.I.A en Afrique du Sud, cinq volontaires ont été primés pour récompenser leurs expériences et les parcours les plus marquants.

Les milieux d’affaires français et sud-africain, plusieurs organismes gouvernementaux sud-africains et les V.I.E/V.I. A d’Afrique du Sud s’étaient réunis à la Résidence de France à Pretoria lors de cette remise organisée par le bureau Business France d’Afrique du Sud, la section locale des Conseillers du Commerce Extérieur Français, le Club V.I.E Afrique du Sud et la Chambre de Commerce Franco Sud-Africaine. Ce fut l’occasion de présenter le programme V.I.E, de mettre en valeur les actions des entreprises françaises pour la transformation économique du pays et de promouvoir la coopération bilatérale entre la France et l’Afrique du Sud.

Les jeunes V.I.E ont témoigné de l’apport de la formule sur leur propre évolution professionnelle (formation, partage d’expérience et de savoir-faire) et le Home Affairs (Ministère de l’Intérieur Sud-Africain, en charge de la délivrance des autorisations de travail des V.I.E) s’est réjoui de la contribution du programme V.I.E à l’évolution économique de l’Afrique du Sud et encourage l’augmentation du nombre de missions V.I.E à venir !