17/01/2019

V.I.E : RENFORCER SA MARQUE EMPLOYEUR

Le Groupe LGM accompagne des industriels dans leurs projets d’ingénierie et de maîtrise d’oeuvre. Son expertise s’applique à des domaines variés : aéronautique, spatial, ferroviaire… Avec un CA de 110 millions d’euros en 2018 et 7 filiales à l’étranger, cette ETI prévoit d’intensifier sa croissance internationale. Cette stratégie est soutenue par une politique de recrutement qui fait la part belle au Volontariat International en Entreprise.

Pierre Decolfmacker
Responsable recrutement,
gère 1 300 collaborateurs
dont près de 10 % officient
dans l’une des filiales du
groupe.


Depuis 2013, le Groupe LGM a accueilli une quinzaine de V.I.E dont près de 95 % sont ou seront engagés en fin de mission. Selon Pierre Decolfmacker, Responsable recrutement et marque employeur, « le Volontariat International est totalement intégré dans la politique RH du groupe : il constitue un mode de recrutement. J’encourage l’accueil de V.I.E en valorisant les success stories. Cette formule multiplie les avantages : tout en étant flexible, elle nous permet de pérenniser nos activités grâce à des missions de longue durée. »

Le V.I.E représente aussi un atout essentiel pour attirer les meilleurs talents et valoriser la marque employeur de l’entreprise. « En matière de recrutement, nous sommes en concurrence avec nos propres clients, des grands groupes tels que Safran, Thalès ou Dassault », poursuit Pierre Decolfmacker.

« En effet, nous sommes à la recherche des mêmes compétences et des mêmes profils de candidats. Le volontariat est un atout différenciant qui nous a fait gagner en visibilité. Grâce à la promesse d’une carrière internationale, le Groupe LGM devient davantage attractif auprès de jeunes habituellement difficiles à capter. Non seulement, notre entreprise se démarque lors des forums écoles, mais elle intéresse également des jeunes possédant 2-3 ans d’expérience professionnelle – environ 30% de nos volontaires – à la recherche de mobilité internationale. Outre cette opportunité internationale, notre forte culture entrepreneuriale et nos valeurs de proximité achèvent de convaincre les candidats. Une certitude : nous continuerons à nous appuyer sur le V.I.E et sur notre marque employeur afin de recruter pour nos filiales, que ce soit en Europe, en Inde ou en Amérique du Nord ! »


          Frédéric Philippart
Ingénieur en aérospatiale, s'est spécialisé en rédaction technique, un métier de niche auquel le Groupe LGM l'a formé.

Partir au Canada comme volontaire était une opportunité unique : j’ai pu trouver ma voie en découvrant des domaines d’activité très variés – du fait de la diversité des clients – tout en bénéficiant de l’esprit familial du Groupe LGM. Lors de mes deux ans de mission, j’ai aussi développé mon savoir-être. Travailler à l’étranger nécessite un haut niveau d’adaptabilité et une grande ouverture d’esprit. J’ai appris à travailler dans un contexte d’interculturalité et à ajuster mon mode de communication : en effet, on ne s’adresse pas de la même façon à un collègue français qu’un collaborateur canadien ou indien. La diplomatie est nécessaire. Désormais, je considère qu’il peut y avoir plusieurs bonnes manières d’arriver à un même résultat. Autre certitude : le volontariat a fortement augmenté mon employabilité. Les recruteurs y voient la preuve de ma capacité à travailler à l’international et de ma maîtrise de l’anglais. Depuis, je reçois une offre d’embauche par semaine via les réseaux sociaux. »