06/05/2019

Focus sur l’ASEANO, une zone à fort potentiel

L’Asie du Sud-Est et l’Océanie (ASEANO) représentent aujourd’hui un potentiel de croissance extraordinaire pour les entreprises françaises. Dans les trente prochaines années, deux pays de la région dont l’Indonésie, se classeront dans le top 10 des économies mondiales.

Pour Business France, l’Asie du Sud-Est et l’Océanie (ASEANO) comptent onze pays (Singapour, Australie, Nouvelle Zélande, Malaisie, Thaïlande, Indonésie, Philippines, Vietnam, Cambodge, Laos et Myanmar).
Après la Chine et l’Inde, la zone ASEANO est le troisième marché le plus dynamique au monde et sera la cinquième économie mondiale, devant la France, le Royaume-Uni ou l’Inde d’ici 2022. Elle représentera 6% du PIB. La croissance économique de cette zone entre 2017 et 2020 est estimée à +5,2%.

            

On dénombre plus de 676 millions d’habitants dans cette zone. Il s’agit ainsi de la troisième zone géographique en terme de population. En 2030, les prévisions font état d’une classe moyenne consommatrice de plus 450 millions d’individus, et de l’apparition d’une classe fortunée estimée à 40 millions d’individus

Ceci explique le déploiement important des V.I.E sur cette zone. A mars 2019, on comptait 748 V.I.E en poste dans la zone soit 7,02% du total des jeunes talents. A titre de comparaison, les V.I.E en Amérique Latine sont 584 soit 5,48% et les V.I.E en Afrique Subsaharienne sont 616 soit 5,79%. Cette zone est donc une formidable opportunité dans les années à venir pour les entreprises Françaises.