Vous êtes une entreprise 

 Vous êtes un jeune talent

Vous êtes une entreprise 

 Vous êtes un jeune talent

  1. Home
  2.  » 
  3. Entreprise
  4.  » Les conseils gagnants pour trouver un V.I.E

Les conseils gagnants pour trouver un V.I.E

Partir travailler à l’étranger dans les conditions exceptionnelles du Volontariat International en Entreprise, forcément ça attire. Pas le choix donc ! Pour décrocher ce fabuleux sésame, il vous faut sortir du lot, et surtout avoir une bonne détermination et de la méthode. On vous partage ici une mine de conseils pour, rechercher efficacement votre mission, attirer l’attention sur votre candidature et adopter la bonne attitude qui donnera accès à votre rêve de V.I.E. C’est parti !

Recherchez la mission V.I.E faite pour vous

a. Maturité, détermination, ouverture, proactivité : le quarté gagnant !

Vous cochez toutes les conditions pour réaliser un V.I.E ? Alors lancez vos recherches de mission. Ce processus peut être court ou long. Pas de règle universelle.
Pour jouer gagnant en revanche, 4 règles sont vraiment payantes :

 

  • Votre projet doit être mature. Vous pouvez chercher à partir en V.I.E pour obtenir votre diplôme, acquérir une expérience internationale et poursuivre des études spécifiques, lancer votre carrière internationale dans une fonction donnée, l’utiliser pour mûrir un projet de création d’activité en lien avec le métier ou la zone géographique visée…
    Votre projet est flou pour vous ? Il le sera tout autant pour un recruteur. Pour vous donner toutes les chances de convaincre, commencez par le clarifier, pitchez-le et testez-le autour de vous en demandant des feedbacks sincères.
  • Votre objectif clarifié, gardez le cap et montrez votre détermination à l’atteindre. Si le projet vous tient à cœur, vous déploierez les efforts nécessaires pour le réaliser. Armez-vous de patience, le cheminement pour atteindre ses rêves peut être long et semé d’obstacles, mais rien ne résiste à la vraie détermination !
  • Restez ouvert. Beaucoup de jeunes se fixent sur une destination unique pour effectuer leur V.I.E. Ils se ferment les portes inutilement. Vous avez envie de partir dans un pays « non disponible » ou pour lequel vous n’êtes pas éligible en V.I.E ? Vous pourrez toujours réaliser ce rêve plus tard. Rappelez-vous que les entreprises attendent aussi adaptabilité et ouverture de leur volontaire 😉 Beaucoup imaginent aussi que pour découvrir de nouvelles cultures, il faut partir loin et changer de continent. Voilà une belle idée reçue ! La riche histoire des pays d’Europe a démultiplié les cultures et vous serez étonné de vivre autant de décalages et d’apprendre autant sans partir à l’autre bout du monde.
  • Soyez proactif. Vous avez communiqué votre souhait de partir en mission V.I.E ou avez répondu à une annonce. Suivez votre candidature. Suivez l’entreprise sur les réseaux sociaux. Rebondissez sur son actualité. Entrez en contact avec des personnes de l’entreprise qui pourront faire sortir du lot par leur recommandation. Le V.I.E est attractif, la prime va à celles et ceux qui démontrent leur motivation et leur volonté de décrocher la mission (sans toutefois harceler). Aussi, oubliez la passivité et passez en mode « action » !

b. Comment trouver sa mission V.I.E ?

Deux approches complémentaires s’offrent à vous pour trouver la mission V.I.E qui vous convient : vous rendre sur les espaces qui publient les offres de V.I.E et/ou vous montrer proactif pour créer votre propre mission.

  • Les plateformes qui publient les offres de mission V.I.E

Le plus simple est de répondre à des offres existantes que vous trouverez sur :

⇒ Le jobboard Mon Volontariat International, site officiel du Volontariat International en Entreprise, incontournable pour réaliser une mission V.I.E. Il vous donne accès aux missions V.I.E postées par les entreprises.
En renseignant votre profil complet :
√ Vous pourrez programmer les notifications personnalisées correspondant à votre projet ;
√ Vous serez visibles des entreprises qui recherchent des jeunes ouverts à l’international.

⇒ Les sites de recrutement des entreprises qui centralisent toutes leurs offres. Si vous avez envie de travailler pour une entreprise en particulier, visiter régulièrement son site est une option.

⇒ Des pages Facebook et groupes LinkedIn créés par des ex-V.I.E et adeptes du programme qui partagent régulièrement des offres. Restez en veille, vous trouverez peut-être des missions correspondant à votre projet.

Vous ne trouvez pas de mission qui vous convient ? Passez au mode pro-actif et construisez votre propre mission.

  • La démarche pour créer sa propre mission V.I.E

Susciter sa propre mission V.I.E est particulièrement opportune si :

Vous êtes déjà en stage, en alternance, en CDD voire même en CDI. Vous avez un bon relationnel avec une entreprise qui dispose de filiales à l’étranger ou qui a des projets de développement à l’international.

Vous ciblez des entreprises auxquelles vous savez pouvoir apporter un vrai plus dans le cadre de leur développement international.
Exemples : la maitrise de l’arabe pour une entreprise qui cherche à se développer au Moyen-Orient ; la connaissance des équipements de surf parce que vous êtes surfer de haut niveau et connaissez les arguments de vente des produits ; la maitrise de la gestion d’équipe à distance parce que vous le pratiquez depuis plusieurs années dans le cadre d’activité associative ; l’accès à un réseau relationnel utile dans un pays dans lequel l’entreprise veut se développer.

Commencez par identifier les entreprises qui vous intéressent : celles d’un secteur d’activité que vous connaissez, dont vous appréciez le fonctionnement ou partagez les valeurs…

Quelle que soit l’approche choisie, vous avez besoin de collecter les informations utiles pour comprendre l’histoire des entreprises sélectionnées, leur organisation, leur stratégie de développement, leurs enjeux et leur actualité… L’analyse de ces informations aidera à vous présenter pour répondre le plus précisément possible à leur contexte et à leurs besoins. Dans cette phase, pensez à identifier la personne la plus adaptée pour recevoir votre candidature, et à vous informer sur ses sensibilités ; ses interactions sur les réseaux sociaux peuvent vous orienter sur ce point.

Si vous choisissez une startup, une TPE ou une PME, la bonne personne à contacter est le dirigeant.

Pour approcher des ETI ou grandes entreprises déjà structurées pour l’international, vous pourrez selon le cas chercher à contacter :

Le manager ou responsable opérationnel du département ou de la Business unit qui vous intéresse ;

Les RH qui se chargeront de proposer votre profil aux services et filiales de l’entreprise ;

Par ailleurs, certaines grandes entreprises adeptes du V.I.E, disposent d’un service dédié à leur recrutement ; dans ces cas précis, ciblez le responsable V.I.E.

Pour ces phases d’investigations sur les entreprises, pensez à mobiliser votre réseau, votre école ou son réseau d’Alumni en leur adressant des requêtes suffisamment précises pour susciter des réponses tout aussi précises. Vous pouvez aussi approcher et nouer des relations avec des collaborateurs et RH de ces entreprises sur LinkedIn ; vous obtiendrez ainsi des renseignements utiles pour comprendre le fonctionnement de l’entreprise et affiner votre discours et votre posture. Attention cependant à rester subtil et non intrusif dans votre approche ! Un forcing ou une prise de contact inappropriée et vous serez bloqué !

Présentez une candidature qui capte l’attention de votre interlocuteur

a. Soignez la forme, ciblez le fond !

A ce stade généralement, le destinataire dans l’entreprise ne vous connait pas ou peu. Votre challenge sera d’attirer son attention et de lui laisser une trace positive… pour cela, vous avez moins d’1 minute !

Alors oubliez définitivement les envois de CV et de lettres copiées-collées en masse. Banales, généralistes et centrées sur vous, ces candidatures reflètent une absence de motivation, d’effort, d’intérêt réel pour l’entreprise… Elles n’auront donc aucun effet favorable.

Montrez-vous plutôt soigné sur la forme ET ciblé sur le fond. Cela prend du temps, mais privilégiez la qualité à la quantité des candidatures vous donnera des résultats bien meilleurs !

Sur la forme :

⇒ Candidatez dans la langue de l’annonce, ou demandée dans l’annonce ; dans le cas d’une candidature spontanée, rédigez-la en français ;

⇒ Utilisez les codes de l’entreprise et de votre interlocuteur qui transparaissent dans leur communication et leurs interactions sur les réseaux sociaux (langage, degré de formalisme relationnel, valeurs…) ;

⇒ Soignez votre mise en page ou l’éventuel format alternatif de votre candidature (animation ou vidéo) ; attention cependant, les formats alternatifs sont plus longs à consulter et pas forcément admis par les systèmes d’information RH de toutes les entreprises. Ce serait dommage de passer à côté de votre objectif ! Pour sécuriser, préférez le format écrit et PDF lu par les logiciels.

⇒ Restez simple, direct et concis pour être facilement compris ; bannissez les phrases longues, les tournures alambiquées, les formules négatives.

Et surtout, veillez à supprimer toutes les fautes d’orthographe et de grammaire souvent rédhibitoires. Pour cela, faites-vous relire par plusieurs personnes.

Pour le fond, on distinguera le CV et la lettre de motivation.

b. Créez un CV qui vous démarque

A l’aide des informations recueillies sur chaque entreprise, vous êtes en mesure d’identifier et de valoriser, pour chacune, les éléments clés de votre parcours qui peuvent l’intéresser : expériences professionnelles et extra-professionnelles présentant les résultats que vous avez obtenus, connaissances du secteur de l’entreprise, compétences comportementales que l’on vous reconnait (exemples : créativité, curiosité, esprit d’équipe, capacité d’adaptation, prise d’initiative, etc.)

Les compétences linguistiques, expériences internationales, ou réseaux relationnels dans des pays que vous possédez peuvent être de sérieux atouts ; n’hésitez pas à mettre l’accent dessus.

Faites ressortir l’originalité de votre parcours, mais surtout restez authentique !
Mensonges et expériences pompeuses sont très faciles à détecter et desservent les candidats dans 100% des cas.

      c. Rédigez une lettre de motivation qui donne envie de vous rencontrer

Pensez à votre lettre comme le moyen d’exprimer votre motivation et les traits de votre personnalité.

Commencez par rassembler les éléments clés utiles pour rédiger votre lettre :

Identifiez les attendus clés de l’entreprise, mentionnés dans son offre de mission V.I.E. Dans le cas d’une candidature spontanée, basez-vous sur les informations recueillies sur l’entreprise et sur des offres d’emploi publiées par celle-ci pour des missions proches.
Trouvez dans votre parcours et votre personnalité, 2-3 expériences ou compétences répondant à ces attendus clés, à même de vous différencier et de convaincre le recruteur que vous êtes la bonne personne à rencontrer.

Notez les actualités de l’entreprise sur lesquelles vous pourrez rebondir et qui montreront votre intérêt et votre compréhension de son contexte.

Relever les mots-clés utilisés par l’entreprise ; il sera judicieux de les intégrer dans votre lettre dans le cas où l’entreprise utilise un logiciel de filtrage des candidatures sur la base de mots-clés.

Dans le cas d’une candidature spontanée, gardez aussi présent à l’esprit les principaux avantages du dispositif V.I.E pour une entreprise :

o La sécurité du dispositif qui existe depuis 20 ans, et celle du V.I.E encadré par Business France et sous la protection de l’Ambassade de France.
o La maitrise budgétaire grâce à l’absence des charges sociales et à des dispositifs de soutien et garanties financières peuvent prendre en charge une partie conséquente des coûts du V.I.E. 
o La simplicité puisque la gestion administrative est prise en charge par Business France ; l’entreprise peut se concentrer sur l’encadrement opérationnel de la mission.
o La flexibilité des missions dans la durée (6 à 24 mois) et géographique (possibilité de couvrir plusieurs pays).

Pour structurer votre lettre, pensez que sa finalité est de donner envie au recruteur de vous rencontrer et d’en apprendre plus sur vous : elle doit donc être courte (une page maximum), humanisée, percutante !

Une touche d’originalité sera appréciée, mais le cadre conventionnel “moi, vous, nous” fonctionne toujours :

⇒ Une phrase d’accroche pour vous présenter : soyez simple, direct, positif… et restez humble !

Un paragraphe pour expliquer ce qui vous plait dans l’entreprise et vous motive à la rejoindre pour une mission V.I.E : soyez vous-même, évitez d’en faire trop et ne répétez pas ce que l’entreprise sait déjà sur elle-même !

Un paragraphe qui argumente les bénéfices mutuels de votre collaboration : c’est le moment de formuler les 2-3 arguments clés qui matchent avec les attendus de l’entreprise, et d’expliquer en quoi cette collaboration sert votre projet.

Dans le cadre d’une candidature spontanée, vous pouvez ajouter un court paragraphe sur les avantages pour l’entreprise à réaliser la mission en V.I.E.

Une conclusion pour remercier le recruteur de l’attention portée à votre candidature, lui donner envie de vous rencontrer et suggérer la suite souhaitée.

Votre candidature envoyée, restez mobilisé·e pour votre suivi. Ce n’est pas terminé !

Adoptez l’attitude qui rassure

Suivre votre candidature est une nouvelle opportunité pour vous démarquer. Pourquoi ? Parce que la plupart des candidats n’ose pas relancer les entreprises. Pourtant initiative et proactivité sont 2 qualités très recherchées chez un V.I.E. Suivre votre candidature est une nouvelle opportunité pour vous démarquer. Pourquoi ? Parce que la plupart des candidats n’ose pas relancer les entreprises. Pourtant initiative et proactivité sont 2 qualités très recherchées chez un V.I.E. 

a. Démontrez votre motivation

Suivez les comptes réseaux sociaux de l’entreprise et restez en veille. Vous pourrez montrer de l’engagement pour l’entreprise en interagissant et en rebondissant finement sur ses publications et actualités.

Entretenez les liens noués avec les collaborateurs de l’entreprise sur LinkedIn ou offline, sans vous montrer trop pressant.

Si votre candidature est sans réponse après 2 à 3 semaines, c’est le moment de relancer. Le téléphone, plus direct, permet de créer du lien avec l’interlocuteur et de retenir plus facilement son attention. Privilégiez-le. A défaut, faites un message privé sur les réseaux sociaux si vous avez pu nouer des contacts, ou envoyez un e-mail.

Présentez-vous brièvement. Assurez-vous de la bonne réception et de la prise en compte de votre candidature. Insistez (sans lourdeur mais avec assertivité) sur votre intérêt pour la mission. Proposez de renvoyer votre candidature si besoin. Et si vous sentez un bon « fit » relationnel, proposez de vous rencontrer. Vous démontrerez votre sérieux de suivi et une vraie motivation pour décrocher la mission.

Vous êtes retenu en entretien pour la mission de vos rêves ? C’est le moment de vous préparer pour démontrer au recruteur que vous êtes la personne qu’il lui faut !

b. Montrez au recruteur qu’il peut vous faire confiance

Pendant l’entretien (et après si vous êtes sélectionné.e bien sûr), votre objectif sera de rassurer votre / vos interlocuteurs sur votre capacité à mener à bien la mission proposée.

Pour le préparer :

⇒ Demandez les noms et fonctions des personnes qui seront présentes à l’entretien pour pouvoir vous renseigner sur elles et lire leurs publications.

Demandez l’adresse précise du lieu de rendez-vous pour repérer le trajet, estimer le temps et vous organiser pour arriver 5 mn avant et faire preuve de ponctualité.

Restez en veille sur l’actualité de l’entreprise et sur son secteur d’activité pour y faire référence pendant l’entretien et démontrer votre intérêt.

Travaillez votre pitch de présentation, souvent la première impression pour le recruteur

Entrainez-vous à répondre aux questions classiques et aux plus…incongrues !

Attendez-vous à être testé.e sur vos compétences linguistiques, votre autonomie, votre esprit d’initiative et votre fiabilité. L’entreprise doit pouvoir vous faire confiance à distance.

Préparez les questions qui vous intéressent vraiment ! Un entretien n’est pas un interrogatoire mais un échange qui permet aux deux parties de tester leur compatibilité mutuelle. Gardez en tête que vos questions révèlent votre personnalité et vos vraies motivations !

Préparez une tenue en phase avec les codes de l’entreprise.

Votre entretien est en Visio ? La préparation reste la même sur le fond. Des spécificités toutefois :

Assurez-vous de la stabilité de votre réseau Internet. Préférez le câble Ethernet au Wifi.

Ayez un arrière-plan neutre et sans contre-jour.

Restez posé. Limitez la gestuelle.

Pendant l’entretien articulez bien. Posez votre voix. Signalez si la connexion est mauvaise. N’hésitez pas à faire répéter ou à faire préciser les questions à votre interlocuteur.

En fin d’entretien, pensez à vous renseigner sur les prochaines étapes, les modalités de prise de contact et le délai de réponse.

Dans la foulée de l’entretien, pensez au mail de remerciement ; vous mettrez l’accent sur ce que l’échange vous a appris et sur votre motivation.

Le délai de réponse annoncé s’est écoulé et vous n’avez pas de nouvelle ? N’hésitez pas à relancer votre interlocuteur, par téléphone de préférence.

Vous n’êtes pas retenu ? N’hésitez pas à demander des feedbacks sur votre entretien. Cela peut vous aider à comprendre pourquoi le match ne s’est pas fait et à adapter la suite de votre processus de recherche. Par ailleurs, vous laisserez une bonne image au recruteur qui pourra penser à vous pour d’autres missions peut-être plus adaptées à votre profil.

Quoiqu’il en soit, restez déterminé.e ! La persévérance est la clé pour vivre son rêve de V.I.E.

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

D’autres articles en lien